La Foll'Muse

mardi 30 septembre 2008

PREMIER JOUR


PAGE D'ACCUEIL

____________________

Suivez le Parcours de La Foll'Muse en cliquant sur le chapîtrage du Mur de Tags. Ce blog est construit volontairement en ce sens pour ne pas perturber le sens chronologique de lecture de l'histoire... BONNE ROUTE!....

____________________

D06

".... Un... Un, Deux! Un, Deux...!... Il marche pas ce micro..."...

"On va faire avec... Attend on va faire quelques essais..."

Posté par Jungleguu à 18:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 1 octobre 2008

__1

Parce qu'il faut un début à tout, n'est-ce pas?... Tant d'interactions nous développent et nous aliènent qu'il eut été dommage de ne pas tenter celle-ci. Alors ici naît "La Foll'Muse" se nourissant de vos échos, n'attendant plus qu'un signe pour pousser le PREMIER CRI. Nul besoin de forcept, ça glisse tout seul sur la toile. Voyons, là, maintenant les tenants et les aboutissants...

Posté par Jungleguu à 13:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]

AREUH AREUH

14

" Vénus in twice (RéponseTexto)", Gouache, encre de chine, crayon

A défault d'un cerveau, il lui fallut un coeur... On y crut... encore que, manufacturé en Chine, on se douta qu'il y manquerait quelques pièces. L'espoir fait vivre. Et comme il s'agit là d'une naissance, La Foll'Muse, de chair et d'os, se voit affublée d'une pompe à sang qui, d'apparence rudimentaire puisque fourni sous-vide, la laisse perplexe quant à l'utilité de ce nouvel élément de son attirail personnel. Et ce message étrange qui accompagnait le colis?... Est-ce un mode d'emploi?... Un message à titre informatif sur les danger d'une utilisation prolongée sans avis collégial?... En fait , c'est pas très sympa de fournir du matériel de pointe n'ayant pour seul indication qu'un SMS obscur et dans une langue étrangère... La Foll'Muse se pose et monte son coeur à sa manière, puisqu'on ne lui explique rien il faudra bien que ça fonctionne quand même. Et puis ce n'est pas une maquette d'avion et il n'y a pas non plus de peintures à faire. On verra bien le temps que ça prendra...

1° jour d'une vie qui se remplit.

Posté par Jungleguu à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

TAMTAM

... Et comme il se doit, le coeur fut cousu de fil blanc. Le montage fut simple mis à part une visse de forme cruciforme qui, ayant emprunté un raccourci, ne retrouva jamais son chemin et rejoignit dans un vide-poche prévu à cet effet les quelques dizaines de pièces plus ou moins petites, récupérées des excédents de petites pièces des kits Ikéa. La Foll'Muse, d'abord amusée par ce fratras de vices perdus, senti une légère angoisse. Quelquechose ne va pas. "Et si mon coeur ne fonctionne pas en définitive?... Peut-être cette pièce est-elle la clé de voute de mon édifice organique?... Et si ça ne marche pas?... Et si il explose à cause de ce vice de forme?..."... Tant de questions que son coeur se mit à battre très fort dans sa poitrine récemment recousue... Jusqu'à ce qu'éperdue de stress, elle se rendit compte que c'était la première fois qu'elle ressentait cette étrange angoisse au souffle court. Son coeur fonctionnait bien puisqu'elle en vivait les premiers symptômes... son coeur bat fort, il tiendra peut-être.

Posté par Jungleguu à 19:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 2 octobre 2008

LE COEUR

La Foll'Muse a un coeur. il fonctionne à merveille, marquant chaque pas de sa vie neuve. elle exulte. Sa vie prend un sens, celui des aiguilles de son horloge interne et elle rythme son temps des battements sourds et profonds de son nouvel organe. Mais maintenant elle s'inquiète. Pour tout et pour rien, il lui tape dans les tempes, accélère sa course... sursaute. Elle était parfaite, pourtant, mais n'ayant pas encore de cerveau effectif, tous ses efforts pour exhorter ce mal obscur furent vains. On la croirait humaine, il ne lui manque que la parole. Ainsi, La Foll'Muse ne peut rien exprimer de ses tourments naissants. Bien qu'aucun mot ne lui viennent, elle aimerait au moins crier. Elle le sait, c'est possible. Les cris qu'elle entend au loin sont de ceux qui ont des mots... Mais rien ne lui vient... A quoi sert donc un coeur qui ne peut s'exprimer. C'est tout le problême des corps en kit, il faut déjà savoir quoi commander pour ne pas se retrouver devant le fait accompli... Un systême incomplet... Elle rame... Mais tout n'est pas encore arrivé. Encore quelques paquets traînent à la douane; vérification obligatoire pour une socièté bien organisée. Peut être que dans le lot, une langue, un cerveau attendent d'intêgrer cette coque presque vide...

1516 ... Comment ça marche?

Posté par Jungleguu à 13:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


BLABLABLA

 

 

006008

... La bouche est là!

Elle est arrivée en début d'après-midi. Fébrilement, La Foll'Muse déballe l'emballage emballant. Perplexe, elle sort l'objet de chair du plastique à bulle. Elle pensait que ce serait beau, chaud et vibrant mais ce petit tas charnu, inerte, fendu en son centre... hors contexte évidemment ça prête à confusion... A défaut d'en rester bouche-bée, elle en resta muette. Pendant des heures, la bouche entre les mains, tel un objet précieux dont on ne sait que faire, elle s'évertua à mimer des pensées qu'elle ne pouvait avoir, n'imaginant pas encore les possibilités de son nouvel attribut. Une Bouche!... Le voilà l'hypothétique et espéré "Cri" qui commence à lui pousser du plus profond de sa... Gorge?... Déjà?... Alors ce matériel s'installe tout seul! Un petit côté "plug and play" qui ne lui fut pas désagréable comparé aux déboires encourus lors de la précèdente installation. Elle sent une sensation de trop plein. Décidemment comme une envie de... vomir?... L'affollement gagne la Foll'Muse. Mais que faire? une bouche dans la main, elle cherche de toute part à éliminer cette sensation dégoutante... un spasme, puis deux. Elle porte la bouche à sa face qui s'ouvre en son endroit pour dégobiller du Rien visqueux... Elle tousse, elle crache, un son guttural et mouillé se fait entendre... Ce n'est pas très classe. Et ça fait un peu mal, aussi. Rien qu'à l'idée de la prochaine étape, c'est à dire le cerveau, elle sent l'angoisse la reprendre. Chaque respiration est un feu et ces plaintes étranges et disgracieuses qui sortent sans contrôle de cette "Bouche"!... En fait ces sons sont des pleurs.

007003

La bouche est là!

Posté par Jungleguu à 15:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

LE RATELIER

0003

Ah!... il y avait le kit dentaire au fond de la boîte!... Cette fois-ci il y a un plan et 32 pièces à poser... La Foll'Muse s'enfonse patiemment les dents une à une en prenant garde de ne pas les poser de travers, étant irréversible. Cette opération occupera le plus clair de sa journée... Plus de bave, ni de spasme, la bouche est en place et claque des dents à présent.

Posté par Jungleguu à 15:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 3 octobre 2008

LA CARTE MERE: "Si c'est une maison sérieuse, pourquoi manque-t-il un S à pile... hum!"

Rotation_of_File0029

La Foll’Muse crie. Elle gémit sans discontinuer car sa voix n’est qu’un souffle sans âme. Elle vérifie dans sa boîte mais rien n’est arrivé. Pourtant il manque encore quelques pièces principales au puzzle de son existence. Qu’est-ce qu’une enveloppe, un cœur et un système digestif « plug and play » ?... sinon un palmarès à rendre jalouse n’importe quelle espèce d’amibes !... Ce n’est pas rien. La Muse est comme un poisson rouge dans son bocal, un petit tour, elle oublie tout. Alors elle retourne immanquablement à sa boîte pour en examiner le fond, des fois que… puis retourne gémir de ce son comme le vent. La scène pourrait sembler inquiétante d’un regard extérieur, voire incongrue. Mais elle était surtout inconfortable et fort épuisante pour la Foll’Muse. Passer la nuit à déambuler d’une porte à une boîte, et ceci sans discontinuer, aurait pu rompre d’épuisement le plus farouche des insomniaques. Pourtant, elle tint bon et savoura l’instant délicieux, quand, à la 36000° tentative, son regard se posa sur un gros paquet au fond de la boîte. L’avantage de sa situation fut bien sûr l’oubli immédiat des 35999 échecs de la nuit précédente. Son bonheur était tout neuf et frais. C’est une enfant découvrant sous son oreiller une pièce à la place d’une dent tombée. C’était assez lourd, compact. « Mon Cerveau ! »… une voix, onde parcourant sa coquille vide, la pousse machinalement à déballer la « chose ». Le cerveau est de bonne taille et tout mou. Par de délicates manipulations, la Muse en examine chaque centimètre carré. Apparemment ça s’emboîte. Mais où ?... L’objet d’une apparence charnelle indiscutable est surmonté d’un petit boitier noir, vissé entre les deux hémisphères. Une languette en plastique dépasse… « PULL »… une nouvelle onde…

« Les pulls même chauds prennent trop de place. De surcroît, mon espace vital augmente en compensation, ce qui éloigne encore plus les autres de moi... Le pull est cruel. »…

Elle tire violemment la languette jusqu’à l’arracher. Une vibration. Un bip. La Muse est une marionnette qui s’offre une conscience. Ses doigts connaissent le chemin et les connections s’opèrent une à une. A la dernière, elle tombe.

Posté par Jungleguu à 13:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 10 octobre 2008

Elle se réveille enfin!...

« Les sons qui emplissaient ma tête n’avaient pas de sens, c’est ce dont je me souviens d’avant. Tout me traversait, apparemment c’est une réminiscence plus qu’un souvenir. je suis née ce matin… enfin je crois… Je ne me sens pas amnésique mais en tout cas je n’ai pas de nom… Je pense. »

Posté par Jungleguu à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les boîtes à ranger.

« Je vois bien le bordel ambiant ! »… Un lit, une chaise, une table. Le tout semble sommaire mais la Foll’Muse commence à faire l’inventaire de son trésor personnel. Les boîtes, éparpillées un peu partout, témoignaient sans nul doute d’une activité passée dont elle n’avait cure. Elle tria paquets et papiers, papillonnant d’une note à l’autre, à la recherche de quelque indice sur ce qu’elle est ou la marche à suivre… Au moins elle connaît son adresse : 25 rue du Joli Pas.

«… Adressé à la Foll’Muse…mais ça, ce n’est pas un nom !?... Je suis la Foll’Muse. C’est peut-être mon métier, ma raison sociale ou un truc dans ce genre là. C’est bizarre, c’est moche comme nom ! ».

Pas grand-chose de plus, mis à part la lecture passionnante de la notice du cerveau. Plutôt claire et concise, on y énumère les bienfaits des cerveaux « Boulanger, tout intégré, tout-en-un, en cerveau véritable ! », la liste des extensions gratuites de type sensoriel : Audition2020, VisoualPro CS8, MaxiTouch v 2.2, AlphaNose ultimate collection… tout ça, tout ça…

CERVEAU

« Une mémoire à peu près fiable et des émotions complexes et contradictoires vous garantiront une utilisation instinctive, pour un rendu très réaliste. Une sauvegarde automatique des expériences se déclenchera dès l’allumage de l’appareil afin de permettre une immédiate adaptabilité. Pour un confort optimum, la maison Boulanger vous fournira, sur simple demande, remises à jour et produits d’entretiens, selon vos besoins, sous 24h. Une Hotline est à votre disposition pour toute question ou réclamation. IMPORTANT : n’oubliez pas de changer les piles ! Le cas échéant, vous risquerez un arrêt total du fonctionnement du cerveau jusqu’au remplacement des piles usagées… blablabla… blabla. Bon ! Maintenant je sais quel numéro appeler pour le cliquetis qui persiste dans mon oreille interne gauche. Cela ne me dit pas non plus qui je suis. C’est frustrant… ». La Foll’Muse s’endort, épuisée par tant de pensées qu’elle n’a pas l’habitude d’avoir. Dans la notice, ils disent que les rêves ne feront leur apparition que dans quelques semaines, rapport au fait qu’ils se nourrissent majoritairement de l’expérience… Il serait dommage de devoir rêver de boîtes et de notices toute la nuit. La première nuit de la Foll’Muse sera nuit-noire.

Posté par Jungleguu à 11:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,